Mincir dans l’eau avec la gym aquatique !

Mincir dans l’eau avec la gym aquatique !

Questions de forme – le 18 avril 2019

Crédit iStock

Comment mincir dans l’eau ? Avec la gym aquatique bien sûr ! AquaFusion, AquaYoga, AquaBike, AquaZumba…. Découvrez comment vous faire du bien dans l’eau, sur des rythmes endiablés et des chorégraphies spectaculaires !

AquaFusion / AquaWorks/ Aquacardiosculpt

Le principe :  Un maillot de bain sportif, une bouteille d’eau à proximité, prête pour un entraînement aquatique de folie ! Au menu, plein d’accessoires de remise en forme : des haltères en mousses, des élastiques, des mini palmes, des gants palmés et la fameuse frite… Sur des musiques pop rock du moment, le coach sportif vous guide et vous entraîne le cœur et les poumons.

On travaille quoi ? Le muscle profond de la sangle abdominale se renforce pour un effet ventre plat presque immédiat. Les bras, les épaules, le dos, l’intérieur des cuisses…

Résultat : Total body ! Le muscle profond de la sangle abdominale se renforce pour un effet ventre plat presque immédiat. Les bras, les épaules, le dos, l’intérieur des cuisses… Bref, tout votre corps vous dit merci.

AquaYoga

Le principe :  Immergée dans un bassin ou dans la mer, vous vous apprêtez à lâcher prise. En apesanteur. Le Professeur de yoga formé au yoga aquatique vous invite à respirer, à vous étirer, à méditer, à vous concentrer en flottaison.

On travaille quoi ? La capacité à se détendre ! Vous développez aussi votre résistance, votre équilibre et vos amplitudes articulaires. Antistress idéal.

Résultat : Vous êtes détendu comme jamais. Vous développez aussi votre résistance, votre équilibre et vos amplitudes articulaires. Jamais vous n’avez aussi bien respiré. Antistress idéal.

AquaBodyBike

Le principe :  Vous êtes plongée dans un bassin d’1m20 de profondeur. Le maillot de bain, les chaussons aquatiques aux pieds. Vous montez sur un vélo immergé dans l’eau. 3 minutes pour régler la hauteur de selle, la hauteur et la profondeur du guidon. Et go ! Vous pédalez selon la fréquence indiquée par le coach, installé sur son propre vélo à l’extérieur du bassin. Selon les chansons écoutées, le rythme, les positions et la cadence changent !

On travaille quoi ? Principalement, les cuisses ! Elles se musclent et se galbent sans gonfler, tout en améliorant notre résistance cardio. Au bout d’1 trimestre, on a vraiment remodelé sa silhouette. Pensez à bien vous équiper de chaussons !

Résultat : Des cuisses qui se musclent et qui se galbent sans gonfler, tout en améliorant le cardio. À raison de 2 séances par semaine, les capitons s’amenuisent dès la 6e semaine. Au bout d’un trimestre, on a vraiment remodelé sa silhouette, et l’énergie est décuplée.

AquaZumba

Le principe :  Immergée jusqu’à la poitrine. Vous allez bouger à 200 % ! En effet, un coch sportif formé à l’AquaZumba mettra un playlist de folie, mélange de rythmes latino, de salsa et de tcha-tcha…

On travaille quoi ? Mollets, arrière de cuisses et fessiers ! On est presque tout le temps sur la pointe des pieds, et pour danser en rythme dans l’eau, on dépense beaucoup d’énergie. En 2 séances par semaine, tout le corps s’affine en 2 mois.

Résultat : Mollets, arrière de cuisses et fessiers en prennent pour leur grade. On est presque tout le temps sur la pointe des pieds et, pour danser en rythme dans l’eau, il faut vraiment dépenser de l’énergie. Les bras et les épaules sont également bien sollicités. Avec 2 séances par semaine, tout le corps s’affine en 2 mois.

 

 

Une chaussure de running 100 % recyclable va voir le jour d’ici à 2021

Une chaussure de running 100 % recyclable va voir le jour d’ici à 2021


Cette chaussure de running 100 % recyclable sera disponible courant 2021 et aura une durée de vie quasi infinie.

La semelle et le reste de la chaussure sont fondus ensemble grâce à la chaleur. (Adidas)

D’ici deux ans, une chaussure de running 100 % recyclable va voir le jour. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Adidas, ce mercredi, à New York. Cette petite révolution pour le running écologique portera le nom de « Futurecraft Loop » et sera composée d’un unique matériau entièrement recyclable, le TPU (Polyuréthane thermoplastique). La marque aux trois bandes a également déclaré que la « Futurecraft Loop » sera conçue sans colle, qu’elle sera de « haute performance » et qu’elle aura une durée de vie quasi infinie du fait de son modèle de fabrication circulaire. Une paire trop usée pourra être rapportée en magasin, pour y être lavée, broyée, puis fondue afin d’en concevoir une nouvelle.

(Adidas)

(Adidas)

Une première génération de la « Futurecraft Loop » a déjà été distribuée à 200 influenceurs de différents pays, afin qu’ils la testent sur l’année 2019. Leurs retours serviront à l’amélioration de la version finale, prévue pour 2021. Dans le même temps, 11 millions de ces paires réalisées grâce à la technologie Parley vont être produites cette année.

Une nouvelle initiative signée Adidas x Parley

Depuis 2015, Adidas travaille avec la fondation « Parley For The Oceans », qui cherche à sensibiliser la population à la pollution plastique. Leur collaboration a depuis débouché sur différents modèles de baskets comme l’Adidas Ultra Boost, composée à 85 % de Parley Ocean Plastic, un textile fabriqué exclusivement à partir de plastique recyclé récupéré dans les océans. Les deux entités avaient aussi lancé une course contre la pollution plastique en juin 2017, appelé «Run for the Oceans».

 

Cinq idées reçues sur le sommeil

Cinq idées reçues sur le sommeil

Par  Damien Mascret Publié

http://sante.lefigaro.fr/article/cinq-idees-recues-sur-le-sommeil/


Cinq idées reçues sur le sommeil

 

«L’alcool aide à dormir», «s’endormir n’importe où est un signe de bonne santé», «le cerveau est inactif pendant la nuit»… Des chercheurs ont identifié et décortiqué les mythes les plus répandus sur le sommeil.

Débusquer les principaux mythes qui circulent sur sommeil, voilà l’idée du Dr Rebecca Robbins, chercheuse en santé publique à l’université de New York (NYU Langone Health), et son équipe. Dans une étude publiée le 16 avril dans la revue Sleep Health , ils démontent 20 idées reçues. «Cette démarche est importante afin de promouvoir auprès de la population des connaissances confirmées par les dernières données factuelles et de renforcer ainsi la capacité à bien dormir», explique-t-elle au Figaro.

La scientifique a d’abord effectué une recherche sur internet des articles traitants des mythes et croyances les plus répandus sur le sommeil, avant de demander à un panel de dix experts réputés du sommeil d’en évaluer le degré de fausseté ainsi que l’impact potentiel sur la santé. Voici cinq idées reçues parmi les plus répandues.

1- Le cerveau est inactif quand on dort

Voilà sans doute l’idée la plus fausse qui existe selon les experts du sommeil, dont les ordinateurs débordent d’enregistrements de l’activité cérébrale obtenus pendant le sommeil grâce à des électroencéphalogrammes (EEG). En réalité, on ne dort que d’un œil et de nombreux circuit d’alerte restent en éveil, sans compter les zones du cerveau impliquées dans les rêves. Les experts balaient aussi un autre mythe selon lequel se souvenir de ses rêves serait un signe de bon sommeil: aucune donnée ne le prouve.

2- S’endormir «n’importe où n’importe quand» est un signe de bonne santé

C’est peut-être parce que les bébés s’endorment «n’importe où n’importe quand» que beaucoup de gens sont persuadés qu’il s’agit d’un signe de bonne santé. «Plutôt qu’être le signe d’un bon dormeur, être capable de s’endormir n’importe où, n’importe quand, peut indiquer un manque chronique de sommeil», corrigent le Dr Robbins et ses collègues. «Une somnolence excessive dans la journée peut aussi être le premier signe d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil», ajoutent-ils. Si vous ne dormez pas seul, demander à votre partenaire si vous ronflez. Le cas échéant, il est judicieux de consulter un pneumologue spécialiste du sommeil, car non seulement votre sommeil n’est pas récupérateur, mais en plus vous augmentez votre risque de maladie cardiovasculaire.

3- Beaucoup d’adultes peuvent se contenter de 5 heures de sommeil

C’est non seulement faux mais dormir peu est de surcroît «préjudiciable à la santé cardiovasculaire, métabolique, mentale et immunologique», soulignent les experts. Ils reconnaissent toutefois l’existence de «petits dormeurs» qui n’ont pas forcément besoin des 7 heures de sommeil minimum recommandées aux adultes. Mais «ces individus représentent une minorité», rappellent les spécialistes.

4- L’alcool aide à bien dormir

Un verre d’alcool peut aider certains à s’endormir plus rapidement, inutile de le nier. Mais – et c’est un gros «mais» – les enregistrements par électroencéphalogrammes montrent que l’architecture du sommeil est désorganisée par l’alcool. Autrement dit, le sommeil est plus agité et donc moins réparateur. Un phénomène encore plus marqué pour les personnes souffrant d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil.

5- Les adultes dorment davantage en vieillissant

Chacun sait que les bébés et les enfants dorment davantage que les adultes mais, selon une croyance répandue, ce serait aussi le cas des personnes âgées. En réalité, s’il y a une différence entre les adultes et les seniors elle irait plutôt dans l’autre sens. Plus on est vieux, moins on dort. Cependant, «il n’est pas évident que les adultes âgés aient généralement moins besoin de sommeil que des adultes plus jeunes, même s’ils dorment moins», notent le Dr Robbins et ses collègues.