Apprenez à bronzer plus intelligemment !

Apprenez à bronzer plus intelligemment !

© iStock

Questions de forme – Publié le 4 août 2019

https://www.questionsdeforme.fr/apprenez-a-bronzer-plus-intelligemment/

Bronzer c’est bien, bronzer intelligemment c’est mieux. En se protégeant, bien sûr, mais pas n’importe comment ! Pour afficher un corps et un visage dorés et sexy tout en évitant les ravages que le soleil inflige à l’épiderme, autant respecter quelques codes qui, en aucun cas, ne viendront contrarier vos plans de déesse de l’été… Bien au contraire !

Dangers liés au soleil

Les risques liés au soleil sont majoritairement le vieillissement cutané et l’apparition de cancers de la peau (mélanome ou carcinome). Les dégâts liés aux surexpositions sont irrécupérables, les altérations des cellules sont progressives. Au stade du mélanome, les mélanocytes anormaux vont migrer et le mélanome peut métastaser. La chirurgie est indispensable. Le photovieillissement se traduit par une modification de la couleur et de la texture de la peau, l’apparition de taches pigmentées et de lésions précancéreuses. Toutes ces modifications peuvent être prises en charge par le dermatologue dont les traitements sont efficaces pour réparer certains dégâts. L’adage « Mieux vaut prévenir que guérir » prend dès lors tout sons sens, d’autant que les risques sont largement évoqués à chaque début de saison, en insistant bien sur le prévention. Et pourtant, on dénombre encore chaque années 7000 nouveaux cas. Il est vraiment temps de stopper la grillade party !

Se préparer pour mieux bronzer

Il est toujours bien de préparer sa peau aux agressions extérieures, dont le soleil fait partie. Quelles sont les solutions ? Faites des gommages, histoire de faire « peau neuve » : une fois débarrassée des impuretés, votre peau sera plus réceptive aux soins que vous lui prodiguerez. Les compléments alimentaires, de leur côté, sont efficaces pour lutter contre le vieillissement induit par les UV, pour ceux dont l’activité se situe principalement à l’extérieur, il est possible de prendre des compléments alimentaires six semaines avant les expositions et de les prolonger trois semaines après. L’objectif est de renforcer les défenses pour lutter contre le stress oxydatif provoqué par le soleil avec des antioxydants synergiques. Ces compléments ne dispensent pas d’une protection solaire efficace. Certaines photodermatoses, comme la lucite estivale bénigne, nécessitent une préparation particulière sous contrôle du dermatologue, avec notamment du bêtacarotène et quelques séances de photothérapie avant l’exposition solaire.

Prévenir plutôt que guérir: l’effet bouclier

Les UV ciblent directement l’ADN, et même si seulement 5% d’entre eux arrivent à la surface de la Terre, ces pièges invisibles pénètrent dans la peau et sont responsables à plus de 70% de son vieillissement.

1) Destination

Contempler les aurores boréales à Helsinki ou s’éclater à Cancun n’impose pas la même protection. Plus on approche de l’équateur, plus les rayons UV gagnent en intensité. Protections maximales pour les tropiques, la mer et la montagne (l’intensité des rayons du soleil augmente de 13% tous les 1000 mètres d’altitude) et indices moyens pour les fins de séjour ou à la campagne. L’usage des huiles étant réservé au lustrage de ce corps couleur café le soir venu.

2) Phototype

Pour bien choisir son indice, il faut bien sûr tenir compte de son phototype: blondes à peau très claire, passez directement à la case indice élevé et assurez-vous que vos produits solaires sont formulés pour vous protéger des rayons UVB (responsables des coups de soleil) comme des UVA (responsables du vieillissement de la peau). Faire systématiquement le distinguo entre les différentes parties du corps, notamment entre le visage, qui exige un écran solaire spécifique, et le reste du corps.

3) Activité

Que l’on fasse la part belle au transat ou que l’on soit adepte des activités de plein air, il est capital de penser à appliquer une protection solaire sur tout le corps, sans omettre les oreilles et le dessus des pieds. Et comme Hélios se faufile partout, même sous un ciel couvert, il dispense les rayons UVA responsables du vieillissement cutané. Et n’oubliez pas, l’eau laisse passer jusqu’à 40% des rayonnements UV, et ce jusqu’à 500 mètres de profondeur. La surface de l’eau réfléchit jusqu’à 25% des rayons UV. Sur l’eau, votre corps est donc soumis à 25% de rayons UV supplémentaires. C’est pourquoi il est essentiel d’utiliser une protection solaire waterproof. Enfin, évitez de vous exposer entre 11h et 15h, c’est carrément l’enfer ! Buvez beaucoup d’eau. La peau doit être protégée contre le dessèchement, car une peau sèche est plus vulnérable au soleil.

3 questions pour sauver sa peau

Que sont les allergies solaires ?

La lucite estivale bénigne touche surtout les femmes et se manifeste sous forme de petits boutons sur le décolleté et les bras. 12 heures après exposition. Chaque exposition au soleil entraîne une poussée, mais le phénomène disparaît avec le bronzage. Cette allergie récidive tous les ans.

La lucite polymorphe, elle, intervient entre 10 et 30 ans et peut aussi atteindre le dos des mains, le visage et l’arrière des oreilles sous forme d’eczéma, plaques rouges, petits boutons roses… Elle réapparaît à chaque exposition et s’aggrave d’année en année.

L’éruption médicamenteuse est causée par l’exposition lors de la prise d’antibiotiques, anti-inflammatoires, diurétiques, tranquillisants antidiabétiques et traitements contre l’acné.

La photosensibilisation survient à la suite de l’application sur la peau d’une substance photosensibilisante (parfum, huiles essentielles, sève de figuier, anti-inflammatoires locaux…) avant une exposition au soleil entraînant des éruptions type brûlures.

Comment prévenir les risques ?

Pour les lucites: compléments à base de caroténoïdes en prévention (Oenobiol solaire), protection solaire SPF 50, et antihistaminiques. Pour le reste, protection SPF 50, chapeau et vêtements couvrants.

Qu’est-ce que l’index UV ?

L’index UV indique l’intensité du rayonnement ultraviolet et quantifie les risques d’une exposition au soleil de 1 à 12. Cet index, préconisé par l’OMS et l’Organisation météorologique mondiale est fourni quotidiennement par Météo France, ville par ville. Pour un index de 3-4, une peau claire aura un coup de soleil en 40 minutes (protection SPF8). Pour un index 5-6, cela prendra 25 minutes (protection SPF 15), 20 minutes à l’index 7-8 (SPF 25), et un petit quart d’heure à un index 9 et plus (SPF 40). Pour les peaux normales, le coup de soleil arrivera deux fois moins vite.

Calmer le feu !

Même en ayant évité les heures critiques, la peau crie famine, s’échauffe et passe au rouge. L’après-soleil se révèle indispensable. Ses bienfaits sont multiples, il hydrate, prolonge le bronzage, calme la sensation d’échauffement et répare quelques dégâts occasionnés par le rayonnement UV durant la journée. Pour les cas quasi désespérés, peau écarlate, cloques et douleurs, ne comptez pas couper aux soins dits « d’urgence », Biafine et autres remèdes salvateurs en vente chez le pharmacien.

10 règles pour garder la ligne tout l’été

10 règles pour garder la ligne tout l’été

Questions de forme – Publié le 12 mai 2019

garder la ligne
©Coach pour elles

Si, dans nos têtes, été rime avec farniente et tranquillité, côté assiette, salades, glaces, barbecues ne sont vraiment pas des alliés. Pour dire stop aux 3kg en trop de la rentrée, voici nos conseils avisés. 

1 – Garder le bon rythme : 3 repas rois

L’appétit peut changer assez radicalement, surtout en vacances. Veillez néanmoins à maintenir vos bonnes habitudes alimentaires et notamment les trois principaux repas quotidiens : petit-déjeuner, déjeuner et dîner.

2 – Le barbecue sans les sauces

La cuisson au barbecue est légère si vous optez pour des viandes maigres ou des poissons. Mais prenez garde aux accompagnements, qui peuvent plomber le repas : sauces en tous genres, pommes de terre servies avec de la crème ou du beurre, etc.

3 – Repérer les ennemis de la ligne

En été ils sont nombreux, et pas nécessairement reconnaissables au premier coup d’oeil. Méfiez-vous des salades qui n’en ont que le nom (pâtes-mayo-surimi), des crudités qui baignent dans la vinaigrette, des graisses figées (dans la viande par exemple), qui font oublier leur vraie nature…

4 – Des sorbets plutôt que des glaces

Parce qu’elles contiennent de la crème (contrairement aux sorbets ou aux glaces à l’eau), les glaces renferment en plus des sucres une bonne quantité de graisses. Et sont donc plus caloriques.

5 – La soupe froide cale la faim…

… et fournit de l’énergie pendant des heures après le repas, elle réhydrate et permet de faire le plein de vitamines et minéraux. En bref, la soupe est définitivement une bonne option

6 – Le melon en solo

©Libre de droit – Pixabay

Désaltérant, riche en vitamines (A et C, notamment) et en antioxydants (qui préviennent le vieillissement des cellules), le melon est parfait pour garder la ligne en été.

7 – La salade en plat unique (oui, mais complète)

Pour être complète et équilibrée, la salade doit contenir impérativement des protéines, des légumes crus ou cuits, des féculents (pommes de terre, céréales, croûtons de pain…). Et en moindre quantité, un produit laitier (sauce crème légère, dés de fromage) et des fruits.

8 – Les carottes à toutes les sauces

Grâce au bêtacarotène qu’elles renferment, les carottes n’ont pas leur pareil pour nous faire un joli teint, bronzé à souhait. Consommez-les aussi régulièrement que possible, crues (râpées, en bâtonnets), cuites, en purée, jus, salades.

9 – De l’eau jusqu’à plus soif

Les besoins hydriques grimpent en été, surtout si l’on fait du sport. La bonne démarche ? Boire (de l’eau!) tout au long de la journée, avant toute sensation de soif (la soif est déjà un signe de déshydratation.

10 – Les protéines même quand il fait chaud

Les besoins en protéines sont similaires en été et en hiver. Les protéines jouent sur la satiété et assurent une bonne reconstruction musculaire. Intégrez les dans les salades (dés de jambon, thon, œufs…) ou misez sur les viandes (maigres) et poissons grillés.

Inscription AMGV 2019-2020 - Permanences

du mercredi 4 au vendredi 6 septembre de 9h à 10h et de 17h à 19h,

au Complexe sportif de Manduel

Forum des associations : samedi 7 septembre de 9h à 12h00,

Salle des Garrigues à Manduel

Si vous êtes intéressé...