Quel rapport entretiennent les hommes avec leur poids ?

Quel rapport entretiennent les hommes avec leur poids ?

Le gras tient une place prépondérante au centre du couple

Hommes et femmes sont-ils égaux face aux problèmes de poids ? Une étude Ifop montre les rapports que les couples entretiennent avec les kilos en trop.

©
La Rédac' Masculin
La Rédac’ Masculin
Experts en optimisation masculine – masculin.com — Le 27/06/2018 –

https://www.masculin.com/bien-etre/14367-homme-poids/

 

Une étude menée par l’Ifop pour Naturavox sur un échantillon de 1009 Français de plus de 18 ans, nous explique pourquoi, à l’approche des beaux jours, l’envie de sculpter son corps et perdre du poids est si importante.

Comment la prise de poids est-elle gérée au sein d’un couple ? S’agit-il d’une angoisse purement féminine ou les hommes sont-ils aussi concernés ? Alors que ces derniers ont bien souvent plus de poids à perdre, essayons de comprendre quel rapport les hommes ont avec leur poids.

Les hommes se sentent-ils concernés par leur poids ?

Les résultats de l’enquête sur l’évaluation du nombre de kilos à perdre à titre personnel ont démontré qu’il existe un réel déséquilibre entre les deux sexes.

Les femmes se sentent beaucoup plus préoccupées par les excès de poids, alors que les données nous prouvent le contraire. En effet, alors qu’un homme sur deux a du gras à perdre, ils ne sentent pas aussi concernés que les femmes. Affichant un IMC moyen plus élevé (25,5), les hommes ont autant de kilos à perdre que les femmes : 8,5 kg pour les femmes contre 8,9 kg pour les hommes.

Malgré tout, la pression à la minceur s’avère toujours plus forte dans l’esprit des femmes, indépendamment de leur corpulence réelle.

Prise de poids chez l’homme et influence au sein du couple

Pendant cette période où le corps se dévoile, les hommes et les femmes se confrontent aux normes de beauté corporelles.

L’influence sociale n’épargne cependant personne. Une forte pression touche les jeunes hommes des classes populaires et/ou de milieu rural au sein des couples. D’exigence égale, 64 % des garçons de moins de 25 ans souhaitent que leur partenaire perde du poids.
On note des tendances opposées chez les personnes d’un âge plus avancé : à partir de 35 ans, ce sont les femmes qui souhaitent en majorité que leurs conjoints perdent du poids. Les poignées d’amour et le dad bod ne seraient-ils finalement pas si sexy ?

Globalement, 33 % des Français admettent être gênés par le surpoids de leur partenaire notamment en public, mais n’osent le dire. Un chiffre qui tend à démontrer que les kilos en trop restent un sujet relativement tabou dans le couple, même si celui-ci n’amène que très rarement à la rupture. Ouf !

Cliquez ici pour voir les résultats complets de cette étude Ifop pour Naturavox

Les seniors sont bien conscients des bienfaits d’une activité physique régulière

Les seniors sont bien conscients des bienfaits d’une activité physique régulière

SeniorActu – 29/03/2018

senioractu.com/Les-seniors-sont-bien-conscients-des-bienfaits-d-une-activite-physique-reguliere_a20804.html

À l’occasion de l’ouverture prochaine du Salon des seniors, la 7ème édition du baromètre Sport Santé de la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) fait le point sur la pratique sportive des 60 ans et plus. Parmi les faits saillants, six seniors sur dix pratiquent au moins une heure de sport par semaine car ils sont bien conscients des bienfaits de l’activité physique sur la santé.

Il semblerait qu’avec le temps, les messages de santé publique commencent à faire leurs effets. C’est en tout cas ce que laisse supposer ce nouveau baromètre de la FFEPGV.
 
Et comme le remarque Patricia Morel, présidente de cette fédération : « le bien vieillir est devenu un sujet de santé publique prioritaire. L’activité sportive serait ainsi le meilleur « anti-âge ». Il est primordial de favoriser l’autonomie des seniors le plus longtemps possible et de leur proposer des activités physiques régulières et motivantes réduisant le risque de perte d’autonomie ».
 

Selon la 7ème édition du Baromètre Sport Santé FFEPGV, les seniors restent donc actifs pour être en meilleure santé. En effet, selon les deux-tiers d’entre eux, pratiquer une activité physique au moins une fois par semaine permet de garder la forme et pour plus de la moitié (53%) de se sentir bien mais aussi d’être en bonne santé et de ne pas tomber malade (50%). Ce sont là les trois raisons qui les motivent !
 
Toujours selon cette étude, les seniors pratiquent 3H54 d’activités physiques en moyenne par semaine contre 3H18 pour l’ensemble des Français. Et ceci est d’autant plus vrai qu’on pour les hommes de soixante et plus. Ces derniers consacrent ainsi 36 minutes de plus en moyenne à la pratique d’activité physique que les femmes (4H12 contre 3H36).
 
Et en région ? Le palmarès des seniors les plus actifs revient aux régions Grand Est et Pays de La Loire avec respectivement une moyenne de 5H36 et de 5H06 de pratique d’une activité physique par semaine. A l’opposé, ce sont les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France qui enregistrent les temps de pratique les plus faibles avec 2H54 et 2H36, soit une différence d’une heure ou plus avec l’ensemble des seniors !
 
Et Patricia Morel de conclure : « le lien social et la proximité sont les fers de lance de notre approche. Nos séances de gymnastique volontaire sont ouvertes à tous et permettent de tisser des relations intergénérationnelles riches et indispensables au bien vieillir. En intérieur et en extérieur, nous proposons des séances de multi-activités mais aussi des programmes plus spécifiques adaptés aux envies et aux besoins de chacun ».
 
*Enquête menée par Ipsos sur Internet du 14 au 17 décembre 2017 auprès d’un échantillon de 2 183 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, âgée de 15 ans et plus.

 

Sport : 57 % des Français intéressés par une pratique douce

Sport : 57 % des Français intéressés par une pratique douce

Par Emilie Cailleau – Vital Top Santé – Le 28 fév 2018 0

vital.topsante.com/je-reste-en-forme/je-me-mets-au-sport/sport-57-des-francais-interesses-par-une-pratique-douce-2562

© iStock

Les Français sont avides de nouvelles expériences sportives en 2018. 68 % des femmes ont envie de tester un cours de Pilates, de yoga ou de méditation cette année, selon un sondage Harris Interactive-Groupon.

Yoga, Pilates ou méditation… Près de 6 Français sur dix se disent intéressés par l’idée d’essayer une pratique sportive douce. A l’approche du Salon Body fitness à paris, du 15 au 17 mars prochain, Harris Interactive a mené une enquête d’opinion pour Groupon sur les expériences sportives des Français. Les résultats permettent de dresser quelques profils type en fonction des activités physiques. Si le yoga et le Pilates séduisent les femmes, celles-ci sont également plus enclines à s’adonner à des danses fitness comme la Zumba et le Pôle Dance.

La jeune génération des 18-34 ans plébiscite davantage les sports intenses et de combat alors que les plus de 55 ans penchent sans surprise pour les disciplines plus douces. “Seulement 25% des Français, sexe et âge confondus, se disent séduits par les sports de combat, 49% des 18-34 ans envisagent de s’adonner à ce type de pratiques sportives, souligne l’enquête. Ils sont également plus intéressés par les activités à sensations fortes (55%) que leurs aînés“.

Les plus de 55 ans semblent moins poussés à découvrir de nouvelles activités (37%) que les plus jeunes. En revanche, ils sont mus par la même motivation que l’ensemble des sondés, tout âge confondu : les Français cherchent à faire du sport pour se sentir bien (71 %) et pour déconnecter (55%).

Les raisons à la non pratique sportive varient suivant les tranches d’âge : chez les 35-54 ans (41%) elle s’explique par le manque de temps tandis que pour les plus jeunes l’argent reste le frein principal (41%).

Le Sud-Ouest, lieu des activités intenses

Plus intéressant, le sondage s’est intéressé au type de sport pratiqué suivant la zone géographique. C’est dans le Sud-Ouest qu’on compte le plus de férus de sensations fortes : les activités à sensations fortes comptent plus d’adeptes dans cette région (43%) que dans le Sud-Est (33%), le Nord-Est (28%) et surtout le Nord-Ouest (24%) où seul 1 Français sur 4 déclare être attiré par ce type d’activité en 2018. Quant aux pratiques comme le Yoga ou le Pilates celles-ci séduisent dans tout l’Hexagone.

Etude Harris Interactive pour Groupon, enquête réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1000 Français.

 

Inscription AMGV 2019-2020 - Permanences

du mercredi 4 au vendredi 6 septembre de 9h à 10h et de 17h à 19h,

au Complexe sportif de Manduel

Forum des associations : samedi 7 septembre de 9h à 12h00,

Salle des Garrigues à Manduel

Si vous êtes intéressé...