Ski de piste ou de fond, raquette à neige … quel sport à la neige ?

Ski de piste ou de fond, raquette à neige … quel sport à la neige ?


par Estelle B. – Santé sur le Net – Publié le 5 février 2019

https://www.sante-sur-le-net.com/quel-sport-a-la-neige/

Les vacances d’hiver approchent … et pour certains le départ vers les montagnes enneigées se profile. Une fois sur place, quel sport privilégier ? Tous les sports d’hiver sont-ils bénéfiques pour la santé ? Santé Sur le Net vous fait découvrir les plaisirs sportifs de la montagne.

 

Le ski alpin, champion des sports de montagne

Les vacances à la neige sont indissociables du ski de piste, ou ski alpin, pour un grand nombre d’adeptes. Comme tous les sports, la pratique du ski apporte des bénéfices, mais s’associe aussi à des risques spécifiques, qu’il faut connaître.

Le ski de piste est un sport complet, qui sollicite toutes les régions du corps. Chacun peut le pratiquer, à condition de respecter sa condition physique. Pour prévenir les risques de blessures, une bonne préparation physique est fortement conseillée avant les vacances :

  • Des exercices musculaires des cuisses et de la sangle abdominale ;
  • Des exercices d’endurance.

Les blessures aux genoux représentent la première cause d’accident de ski sur les pistes. Le plus souvent, les ligaments du genou sont touchés, en particulier les ligaments croisés. Les femmes semblent plus sujettes à ce type d’accident que les hommes. A nouveau, une bonne préparation physique et un échauffement musculaire avant d’aller sur les pistes sont conseillés pour réduire le risque de blessure.

Sur les pistes, le skieur n’est pas seul et côtoie chaque année de plus en plus de skieurs. Le risque de collision et de traumatisme est donc important. Le port d’un casque de ski adapté à sa taille est fortement recommandé, chez les enfants, mais aussi chez les adultes. Le casque permet de réduire considérablement le risque de traumatisme crânien, en cas de chute ou de collision avec un autre skieur.

Le ski de fond, ou raquettes à neige ?

Une alternative au ski de piste est le ski de fond. Par rapport à son cousin, le ski de fond ne provoque que des impacts minimes sur les articulations, ce qui en fait un sport très intéressant pour tous ceux qui ont des articulations fragiles. De plus, ce sport développe l’endurance et chaque pratiquant peut choisir à quelle intensité il veut skier.

Même si le ski de fond est le sport de montagne le moins traumatique, des risques de blessures restent possibles, en cas de chute. Les mains et les poignets sont alors les articulations les plus touchées. Le douleurs dorsales peuvent également menacer le skieur de fond. Une bonne préparation physique et la pratique du « skating » peuvent permettre de réduire les problèmes de dos et les douleurs musculaires.

Par ailleurs, depuis plusieurs années, la raquette à neige se fait une place de choix dans les sports d’hiver. Ce succès est lié à ses nombreux bénéfices sur la santé :

  • Un développement de l’endurance ;
  • Un bénéfice sur l’activité cardiovasculaire ;
  • Le renforcement musculaire ;
  • Une amélioration de l’équilibre ;
  • Un effet positif sur le moral.

Altitude, soleil, froid, avalanche

Quels que soient le sport d’hiver choisi et sa condition physique, il est impératif de respecter quelques consignes de sécurité, liées à l’évolution dans un milieu difficile. En effet, en montagne, en hiver, faire du sport implique de faire attention :

  • Au soleil : se protéger avec une bonne protection solaire et des lunettes de soleil ;
  • A l’altitude : en altitude, le taux d’oxygène dans l’air inspiré diminue. Les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires doivent être vigilantes et consulter un médecin en cas d’apparition de tout symptôme anormal ;
  • Au froid : la météo peut très vite changer en montagne. Il est important de bien se couvrir et de se protéger du froid, notamment au niveau des extrémités ;
  • Aux dangers de la neige : ne pas sortir des sentiers et pistes balisés. En cas de pratique hors-piste, il faut emporter les équipements de secours indispensables, en particulier un détecteur de victimes d’avalanche.

Par ailleurs, la pratique d’un sport en montagne l’hiver peut favoriser l’apparition de symptômes proches de l’asthme. Cette affection peut toucher, non seulement les personnes asthmatiques, mais aussi celles qui n’ont jamais fait d’asthme. Si des difficultés respiratoires surviennent pendant ou après la pratique d’un sport d’hiver, il est conseillé de consulter rapidement un médecin, qui prescrira si nécessaire un traitement.

Vous pouvez aussi tout simplement vous promener sur les sentiers enneigés, faire de la luge avec les enfants ou profiter du bon air de la montagne …

Estelle B., Docteur en Pharmacie

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.