Nous avons testé le yoga sous infrarouge

Nous avons testé le yoga sous infrarouge

La lumière infrarouge a des vertus pour le physique et pour le moral. (A. Delacommune)

 

Faire du yoga en musique, de manière intense et sous une lumière infrarouge… Découverte.

Les lampes infrarouges au plafond viennent d’être allumées et la température de la salle est confortable. Dans le 7e arrondissement de Paris, ce cours démarre dans une petite salle toute noire. Les participants allongés sur le dos inspirent et expirent lentement en fonction des consignes de la professeure.

« Assurez-vous d’avoir bu un coup et d’avoir attaché vos cheveux, car vous allez transpirer , prévient Hélène Duval, professeure de yoga et créatrice des studios YUJ. « Tous les soucis de la journée restent dehors », poursuit-elle. C’est ainsi qu’elle démarre son cours Flowmix.

Elle promeut la régénération cellulaire

Bercés par une musique douce et la lumière des bougies, la voix rassurante d’Hélène Duval nous emporte… Ce cours de niveau intermédiaire dure 60 minutes. Il est tenu par la créatrice elle-même des studios YUJ.

Cette chaîne de yoga sous infrarouge unique en France a ouvert cinq studios à Paris et un à Chamonix depuis 2013. YUJ est aussi une marque de vêtements et d’accessoires de yoga, ainsi qu’une école pour les professeurs.

L’infrathérapie (thérapie sous lumière infrarouge) a été développée au Japon par le Dr Tadashi Oshikawa en 1945. Cette lumière pénètre sous la peau et provoque une importante sudation, entraînant l’élimination de toxines, de déchets de la digestion et de métaux lourds. « C’est ce qui rend l’utilisation de cette lumière particulièrement bénéfique dans le milieu urbain », explique Hélène Duval.

Alors que la lumière infrarouge est invisible à l’oeil nu, on ressent sa chaleur. Après avoir trouvé qu’elle activait la pousse des plantes dans l’espace, la NASA a trouvé dans les années 1990 qu’elle promouvait aussi la régénération cellulaire chez les humains.

Le premier quart d’heure du cours est un réel moment de détente et de déconnexion. Hélène Duval guide le groupe afin que chaque personne soit détendue et consciente de son souffle.

Quelques enchaînements de postures douces mènent progressivement vers les « Flows » de la séance. Ce sont des enchaînements fluides de positions à tenir en équilibre. Souplesse, respiration et force rentrent en jeu pendant que le rythme imposé par Hélène Duval s’accélère progressivement.

Un effort physique drainant

La salle alors à 30°C, les gouttelettes de sueur ne coulent pas seulement sur le front, mais sur toute la surface de la peau découverte. Les leggings, les brassières et les t-shirts sont trempés. Pour une personne non-habituée, pas évident de garder le contrôle de son souffle.

Sur la musique alors plus rythmée, la dernière répétition de chaque flow est libre. Chaque participant peut aller à son rythme et varier les positions selon ses envies.

Avant le retour au calme, Hélène Duval donne plusieurs postures à tenir avec des options plus ou moins difficiles. Poirier, genou derrière l’épaule et équilibre sur les mains… Même si l’équilibre peut manquer pour tenir aussi longtemps que la professeure sculptée, on a l’impression de retrouver une certaine souplesse de son corps d’enfant. « Vos tissus musculaires sont échauffés, ce qui vous rend beaucoup plus souples », explique Hélène Duval.

La séance se termine sur le dos comme au début. La lumière infrarouge s’atténue et la température du corps redescend progressivement, avant de retrouver sa vie trépidante laissée derrière la porte.

L’utilisation abusive de la lumière infrarouge pourrait nuire à la peau et aux yeux. Elle doit cependant être extrêmement intense pour avoir des effets négatifs. Une étude canadienne a démontré que bien dosée, la lumière infrarouge apportait des qualités pour la peau similaire à la lumière du soleil.

6 postures de yoga sur chaise pour s’étirer au bureau

6 postures de yoga sur chaise pour s’étirer au bureau

Voici six étirements faciles de yoga, à réaliser sur votre chaise de bureau, dans la journée quand vous pouvez prendre quelques minutes pour vous, au calme.

Tous sports - Coaching - (Shutterstock)
(Shutterstock)

Nombre d’entre nous ont des professions qui nous obligent à rester assis, toute la journée derrière un ordinateur. Cette posture statique est très néfaste pour le corps et peut engendrer de nombreuses blessures. Le corps se crispe, le dos se voûte, le cou devient raide, les muscles des jambes se raccourcissent et se raidissent, et de nombreuses douleurs et blessures s’en suivent. Afin d’éviter les blessures du sédentarisme, il est important de pratiquer une activité sportive régulière, mais il est également essentiel de pratiquer quelques étirements au bureau.

Soulager les tensions au niveau du cou

L’exercice : Penchez votre tête à droite en rapprochant votre oreille droite de votre épaule droite. Sentez l’étirement sur la partie gauche du cou. Pour aller plus loin dans l’étirement, vous pouvez poser votre main sur votre tête pour rapprocher votre oreille d’avantage de votre épaule. Maintenez cinq respirations et faites le même exercice de l’autre côté.

 Les bénéfices : Cette posture soulage les tensions et détend les muscles du cou.

(Shutterstock)
(Shutterstock)

Étirer les épaules et le haut du dos

L’exercice : Tenez vous droit, posez les doigts de vos mains sur vos épaules en gardant les coudes vers l’extérieur. Faites des grands cercles vers l’avant puis vers l’arrière avec vos coudes. Inspirez quand vous montez les coudes, expirez quand vous les baissez. Faites le dans chaque sens, pendant cinq respirations.

Étirer le haut du dos et booster votre circulation sanguine

L’exercice : Assis sur votre chaise, le dos bien droit, décollez votre jambe gauche et enroulez votre jambe droite qui reste au sol. Le pied gauche passe derrière le mollet droit et les orteils s’accrochent sur l’avant du mollet. Le pied droit est à terre, la plante de pied presse dans le sol. Maintenez la position des jambes puis écartez les bras et rapprochez-les pour qu’ils se rencontrent au niveau des coudes. Pliez les coudes et enroulez vos avant-bras ensemble avec les paumes de mains face à face. A l’inspiration, levez les bras de sorte à ce que vos doigts pointent vers le ciel. Maintenez la posture cinq respirations, puis faites la même chose avec l’autre jambe.

Les bénéfices : Cette posture soulage le dos et les épaules. Elle permet également de booster la circulation sanguine et le drainage lymphatique.

Éviter le dos voûté et étirer la colonne

L’exercice : Cet exercice reprend les mouvements de la posture chat/vache dans une position assise. Le dos bien droit, posez vos mains sur vos genoux. A l’inspiration, allongez le cou, regardez vers le ciel, creusez le dos et bombez la poitrine en rapprochant vos omoplates. A l’expiration, étirez les bras devant vous, arrondissez le dos et ramenez le menton au cou. Répétez cinq fois.

Les bénéfices : Cet exercice permet de réveiller la colonne vertébrale, d’éviter le dos voûté et d’enlever les tensions dans le dos.

(Shutterstock)
(Shutterstock)

Replacer votre colonne vertébrale et masser vos organes internes

L’exercice : Placez votre main droite derrière votre fesse gauche et votre main gauche sur votre genou droit en ouvrant votre torse vers la droite. A l’inspiration, allongez le dos vers le ciel et tournez davantage vers l’arrière en regardant au dessus de votre épaule droite. Restez cinq respirations puis faites la même chose de l’autre côté.

Les bénéfices : Cet étirement permet de tonifier le dos, de replacer la colonne vertébrale mais aussi de masser les organes dans l’abdomen. Le mouvement de torsion va comme “essorer” les organes, leur permettre d’évacuer les toxines et leur apporter du sang bien oxygéné.

Ouvrir les hanches et relâcher les tensions dans les jambes

L’exercice : Positionnez votre pied droit sur votre genou gauche et laissez tomber et s’ouvrir votre genou droit vers le sol. Respirez profondément. Si vous le pouvez, tout en gardant le dos bien droit, penchez vous vers l’avant pour aller plus loin dans l’étirement. Restez cinq respirations et faites la même chose de l’autre côté.

Les bénéfices : Cet exercice reprend le principe de la posture du pigeon qui permet de soulager les lombaires, d’ouvrir les hanches et de relâcher les tensions causées par une position assise prolongée.

Prenez quelques minutes par jour pour effectuer ce rituel et prendre soin de vous. Cela vous permettra d’éviter les blessures du sédentarisme, de garder votre mobilité et d’évacuer le stress et les tensions de la journée. Vous serez en meilleure forme et plus heureux !

6 bonnes raisons de faire de l’acroyoga

6 bonnes raisons de faire de l’acroyoga

L’acroyoga s’inspire du yoga traditionnel, du massage thaï et de l’acrobatie. Voici six bonnes raisons de s’y mettre.

(ShutterStock)

Qu’est-ce que l’acroyoga ?

L’acroyoga est une activité qui s’inspire du yoga traditionnel, du massage thaï et de l’acrobatie. Cette forme de yoga est assez récente et a été développée dans les débuts des années 2000 à San Francisco par Janson Nemer et Jenny Sauer-Klein. Cette discipline très complète, combine les bienfaits de la relaxation du yoga, du travail de la force et de la confiance en soi avec l’acrobatie et des pressions issues du massage thaï. De part ses multiples bénéfices et son approche divertissante, l’acroyoga fait de plus en plus d’adeptes en France. Découvrez 6 bonnes raisons de vous laisser tenter par ce sport

Une activité fun

L’acroyoga est une activité amusante pendant laquelle on ne s’ennuie pas. On apprend à chaque cours de nouvelles figures acrobatiques. Le cours passe vite car on est plutôt concentré à réussir à réaliser une nouvelle acrobatie, plutôt qu’à regarder sa montre.

Un sport d’équipe

Chaque posture se travaille en équipe de 3 : le porteur ou la base, le voltigeur et le pareur qui s’assure de la sécurité de la posture. Pour réussir la posture, il faut communiquer et se coordonner. Cette discipline développe chez chaque participant l’esprit d’entraide et la confiance mutuelle.

Un sport complet

L’acroyoga permet de travailler tout le corps. On travaille sa sangle abdominale pour se tenir droit en étant bien gainé, on renforce les bras, les jambes, le dos et on s’assouplit. Un sport très complet.

Travailler son équilibre et son positionnement dans l’espace

Les postures demandent de l’équilibre et de l’agilité. Au fur et à mesure des séances, on améliore sa stabilité et on est plus habile dans nos gestes.

Apprendre à se dépasser

On découvre comment tenir des postures acrobatiques. En équipe, on ose plus et on se lance dans des figures que l’on n’aurait jamais pensé réussir. On apprend à sortir de sa zone de confort et on se dépasse.

Lâcher prise et booster sa confiance

Pour réaliser et tenir les postures, il n’y a pas d’autres choix que lâcher prise. On apprend donc à aller au delà de ses peurs et à se lancer dans des acrobaties. L’acroyoga nous confronte à des situations inconfortables dans lesquelles on n’a pas l’habitude de se retrouver. Cette discipline va augmenter et booster la confiance en soi.

Pour qui et quelle tenue ?

L’acroyoga est une discipline accessible à tous. A chaque niveau. C’est un sport idéal à faire en couple. Côté équipement, il suffit d’embarquer votre tenue de training ou de yoga classique. C’est à dire un legging confortable, une brassière de sport pour les femmes et un tee-shirt ample. Choisissez une tenue confortable .

Alors n’hésitez plus et sautez le pas cet hiver !

 

11 postures de yoga à réaliser après un long trajet

11 postures de yoga à réaliser après un long trajet

(ShutterStock)

Rester immobile pendant un long moment peut provoquer des impacts négatifs sur le dos, les vertèbres, les articulations ou les muscles. Voici un enchaînement de postures de yoga afin de retrouver un corps en pleine forme après un voyage.

Pourquoi faire du yoga après un long trajet ?

Les voyages nous imposent souvent de rester dans une posture assise et statique pendant une longue période. Être dans une posture immobile engendre plusieurs impacts négatifs sur l’organisme. Le dos à tendance à se vouter et les vertèbres se tasser. Les articulations et les muscles se raidissent. La circulation du sang se ralentit. Si vous avez tendance à appréhender les longs trajets, le stress va augmenter ces effets néfastes.

Pour palier ses différents impacts négatifs, voici un enchaînement de postures de yoga pour retrouver un corps en pleine forme après un long trajet.

Respirez et décontractez-vous

Pour évacuer les tensions et détendre le corps, il est important après un long trajet de prendre le temps de bien respirer. Une bonne respiration est vitale pour l’organisme, notamment après une longue route fatiguante.

1. Prayanama ou exercice simple de respiration

Installez-vous dans une posture confortable, assis en tailleur. Grandissez-vous, allongez votre colonne vertébrale vers le ciel. Posez vos paumes de main vers le ciel et fermez les yeux. Inspirez profondément par le nez en vous concentrant sur la sensation que l’air fait dans votre corps. Il part de vos narines, descend dans votre gorge, votre poitrine, puis dans votre ventre qui se gonfle. Expirez et concentrez-vous sur le chemin inverse.

Répétez cet exercice simple de respiration une dizaine de fois en essayant de vider votre esprit de toutes pensées et en vous concentrant sur vos sensations.

Les bénéfices 
Cet exercice de respiration permet de décontracter le corps et de vider son esprit de toutes pensées. Vous allez améliorer la circulation des fluides de votre corps et ainsi favoriser le bon fonctionnement de vos organes. Sur le plan émotionnel, cet exercice va vous libérer des tensions nerveuses.

Grandissez-vous et allongez votre colonne vertébrale.

2. Tadasana ou la montagne

Commencez par équilibrer le poids de votre corps, les deux pieds bien enfoncés dans le sol, étirez bien votre colonne vertébrale pour vous grandir au maximum, jusqu’au sommet de votre tête. Joignez les mains à la poitrine, paumes réunies, face-à-face.

Inspirez profondément par le nez, tout en levant les bras vers le ciel, mains jointes, doigts collés et écartés. Retenez votre souffle quelques secondes, puis relâchez tout en expirant.

Dans un deuxième temps, faites la même chose, en ouvrant les mains, toujours doigts écartés et en vous hissant sur la pointe des pieds, comme si vous vouliez toucher le ciel et vous grandir. Bloquez la respiration deux à trois secondes de plus que précédemment, puis relâchez en expirant fortement. Reprenez une à deux fois.

Les bénéfices
Cette posture assez simple permet d’allonger et de redresser la colonne vertébrale. Elle permet également d’améliorer votre posture et de vous recentrer.

(ShutterStock)

3. Vrksasana ou l’arbre

Debout, les pieds joints, épaules basses, le dos droit, étirez-vous vers le haut. Fixez un point devant vous pour trouver votre équilibre et levez votre pied droit pour le placer sur votre cheville, votre mollet ou votre cuisse gauche en fonction de vos capacités. Évitez de le placer sur le genou au risque de vous blesser. Gardez les hanches droites et vers l’avant. Joignez les mains en prière, paume contre paume et trouvez votre équilibre. Si vous le sentez, levez les bras, les mains en prière au-dessus de votre tête et maintenez la posture pendant cinq respirations. Puis, faites la même chose avec l’autre jambe.

Les bénéfices
Cette posture sollicite et renforce le bas du corps. Elle nécessite de la concentration et va renforcer l’équilibre physique et mental. Elle vous permet de vous grandir en vous ancrant dans le sol et vous étirant vers le ciel.

Regagnez de la souplesse dans votre colonne vertébrale.

4. Bhunjangâsana ou la posture du cobra

Passez à plat ventre, le front collé au tapis quelques secondes pour vous relaxer et vous concentrer. Puis, étirez votre nuque en poussant le nez et le menton vers l’avant, le plus loin possible. Alors soulevez la tête, sans l’aide des bras dans un premier temps. Tendez bien vos jambes, jusqu’aux orteils. Ensuite, soulevez lentement le buste, en contractant vos muscles dorsaux et en vous aidant de vos bras qui vous aident à relever le tronc au maximum de votre possibilité. Le nombril reste au sol, poussé sur le tapis. Les pieds s’écartent naturellement. Entrez alors dans la phase statique en respirant de 5 à 10 fois, profondément.

Les bénéfices 
Sentez comme vous assouplissez votre colonne vertébrale, jusqu’à la nuque, combien vous étirez votre abdomen et tous les organes qu’il contient. Votre respiration profonde leur procure un massage très bénéfique.

5. Setu Bandhâsana ou le demi-pont

Allongé sur le dos, posez vos pieds au sol et levez votre bassin, tout en plaçant vos mains sous vos lombaires pour soutenir le poids de votre corps. Vous pouvez respirer une dizaine de fois avant de poser lentement le bassin, puis votre dos, vertèbre par vertèbre. Recommencez une fois ou deux.

Les bénéfices 
En douceur, vous travaillez ainsi la souplesse de votre colonne vertébrale, stimulez les différentes circulations dans votre corps, favorisant ainsi la régénération et le rajeunissement de vos cellules.

Réoxygénez votre cerveau et étirez votre corps.

(Shutterstock)

6. La pince debout

En position debout, pieds serrés et bras en l’air. Prenez une grande inspiration puis baisser lentement la tête et le buste vers le sol jusqu’à pouvoir poser les doigts par terre (ou les mains pour les plus souples). N’oubliez pas de garder votre colonne vertébrale bien droite. Remontez doucement sur une inspiration en gardant le ventre contracté.

Les bénéfices
Cette posture va masser vos organes internes notamment les viscères. Elle permet également d’étirer le dos et l’arrière des jambes. Et comme on a la tête vers le bas, cette posture permet d’oxygéner le cerveau.

7. Adhomukhasvanasana ou le chien tête en bas

Allongez-vous sur le ventre avec les jambes tendues et les orteils vers le tapis. Vos mains doivent être au niveau de la largeur des épaules et vos pieds au niveau de la largeur des hanches. Poussez sur vos mains en inspirant et tendez vos bras tout en gardant votre dos bien droit. Soulevez vos fesses à l’expiration, le plus haut possible et dirigez vos talons vers le sol (en essayant de les poser pour les plus souples).

Les bénéfices
Cette position permet d’étirer et de renforcer les jambes et les bras. Elle va également étirer et aligner votre dos. Et surtout, cette posture va booster votre circulation du sang et ré-oxygéner le cerveau après un long trajet.

Boostez la circulation sanguine dans vos jambes.

8. Garudasana ou l’aigle

Commencez dans la posture de la montagne pour bien vous ancrer dans le sol et trouver votre équilibre. Debout, les pieds joints avec les bras le long du corps. Ancrez votre pied droit dans le sol en pressant la plante de pied dans le tapis. Fixez un point devant vous pour trouver votre équilibre. Décollez doucement le pied gauche du sol et avec votre jambe gauche, enroulez la jambe droite qui est au sol. Le pied gauche passe derrière le mollet droit et les orteils s’accrochent sur l’avant du mollet. La jambe au sol est forte et engagée. Maintenez la position puis écartez les bras et rapprochez-les pour qu’ils se rencontrent au niveau des coudes. Pliez les coudes et enroulez vos avant-bras ensemble avec les paumes de mains face à face (si possible).

Les bénéfices
Cette posture raffermit les cuisses et accélère le drainage lymphatique.

(ShutterStock)

9. Sarvangâsana ou la chandelle

Allongez-vous sur le dos sur votre tapis, les jambes tendues et les pieds joints. Les bras sont le long du corps. Levez les jambes à la verticale en les gardant tendues avec les pieds joints. Placez les mains sous les lombaires pour soutenir votre dos et décollez les fesses du sol. Les jambes ne doivent pas partir vers l’arrière mais bien rester à la verticale. Collez votre menton à la poitrine pour activer votre thyroïde avec une légère pression. Tenez la posture quelques respirations. Redescendez doucement pour protéger le bas de votre dos.

Les bénéfices
Cette posture stimule la circulation lymphatique et le retour veineux. Elle est idéale contre la sensation des jambes lourdes après un long trajet. Elle permet également de stimuler la thyroïde.

Replacez votre colonne vertébrale et massez votre dos.

10. Ananda Balasana ou le bébé heureux

Allongé sur le dos, pliez vos genoux et ramenez-les vers votre poitrine. Attrapez le côté externe de vos pieds avec vos mains. Écartez les genoux vers les aisselles. Gardez le dos bien droit, collé au sol. Vos tibias doivent former un angle de 90° par rapport au sol. Balancez-vous doucement de gauche à droite.

Les bénéfices
Cette posture va soulager le dos, ouvrir les hanches et masser le bas du dos.

11. Jathara Parivritti ou la torsion couchée

Allongé sur le dos, les bras écartés du corps, ramenez vos genoux vers votre poitrine. Puis basculez vos jambes à droite en les gardant pliées. Puis tournez votre tête à l’opposé, en regardant vers la gauche. Ramenez vos jambes et votre tête au centre et refaites le mouvement de l’autre côté.

Les bénéfices
Cette posture permet de replacer la colonne vertébrale, de l’étirer et de l’assouplir. Les organes qui sont compressés autour de la colonne sont réactivés et reçoivent du sang fraîchement oxygéné.