Canicule : 7 conseils pour du sport en toute sécurité

Canicule : 7 conseils pour du sport en toute sécurité

sport et chaleur

https://vital.topsante.com/je-reste-en-forme/sport-et-sante/sport-quand-il-fait-chaud-874


La canicule est de retour. Pour éviter le coup de chaleur, la vigilance est de mise chez les sportifs. Déconseillé en extérieur aux heures les plus chaudes, l’effort sportif sera pratiqué avec précautions et sous certaines conditions le reste du temps… Concrètement quels sont les bons gestes à adopter ? Quels sports pratiquer ? Nos conseils pour un “training” estival sans danger.

En été, le soleil et la chaleur peuvent donner l’envie à quelques-uns d’en profiter pour faire un running ou une partie de tennis en extérieur. Ce qui peut s’avérer risqué en période de canicule. En effet, au-delà de 30 degrés, le sportif qu’il soit aguerri ou non, s’expose au risque de “coup de chaleur”.

Le risque du coup de chaleur quand vous faites du sport

C’est quoi le coup de chaleur au juste ? Cette surchauffe de l’organisme se produit quand la température du corps grimpe trop. La régulation de la température corporelle est rendue difficile, d’autant plus si le sportif porte des vêtements empêchant l’évaporation de la sueur. La chaleur conjuguée à l’éventuelle déshydratation (si vous ne buvez pas plus) et à l’effort favorisent le coup de chaud. Le corps peine alors à se refroidir et frôle la surchauffe. Le risque d’hyperthermie menace, et il est bon d’en reconnaître les signes : maux de tête violents, des nausées, des vomissements, des propos incohérents, une perte de connaissance, convulsions. En cas d’apparitions de ces symptômes, il s’agit d’une urgence médicale qui nécessite d’appeler le Samu (15).

Pour prévenir les risques, il convient de connaître les bon réflexes à avoir pour s’entraîner en sécurité quand il fait chaud.

1. Bouger oui, mais tôt le matin ou le soir

Première règle d’or, le moment choisi pour pratiquer. Il est recommandé de s’entraîner soit le matin soit en fin de journée quand les rayons du soleil sont moins forts (évitez entre midi et 14h). Dans la mesure du possible, privilégiez les endroits à l’ombre ou bien aérés.

2. Pas de sport au-delà de 30 degrés

Pour savoir si la journée se prête à l’entraînement, on “prend la température”. “On ne devrait pas s’entraîner à plus de 30 degrés, rappelle Julie Ferrez, coach minceur et bien-être. Le corps est composé de 30 % d’eau donc si l’eau s’évapore beaucoup trop tout le fonctionnement de l’organisme est mis en danger”.

Si le mercure ne descend pas en-dessous de 30, et que vous souhaitez vraiment bouger, privilégiez les activités aquatiques à une intensité faible ou modérée (aquayoga, aquastretching, nage tranquille). L’eau aidera à refroidir votre corps. En revanche, pensez à pratiquer ces activités le matin ou le soir.

Une option pour les accros au sport : aller s’entraîner dans une salle de fitness climatisée ou une piscine intérieure et ombragée où vous ne risquez pas de souffrir de la chaleur.

3. N’attendez pas d’avoir soif pour boire

Fidèle partenaire d’entraînement, la bouteille d’eau se rend encore plus indispensable quand il fait chaud. Boire 2 L d’eau par jour reste la bonne attitude à adopter, mais n’attendez pas d’avoir soif pour vous hydrater. “Quand le symptôme de la soif apparaît ça veut dire que ça fait bien 3 h que vous êtes déshydraté” constate Julie Ferrez.

Moralité : buvez, buvez et buvez encore de l’eau avant pendant et après l’entraînement.

4. Pas de sport intense

Quand il fait chaud, il est contre-productif voire dangereux de pratiquer des sports trop intenses. Attendez des journées plus fraîches pour vous adonner à des activités très cardio comme le Crossfit, l’aérobic ou le fractionné qui font monter le rythme cardiaque dans les tours (découvrez notre outil fréquence cardiaque maximale). C’est le moment d’essayer des sports plus doux qui ne feront pas trop monter la température corporelle (le vélo, la marche, le yoga, le Pilates).

5. Sportifs débutants s’abstenir

Pas de dérogation possible pour les sédentaires qui aimeraient profiter du soleil pour se mettre au sport. Quand il fait très chaud, il est formellement déconseillé de démarrer une activité physique (même dans l’eau).

En résumé, exit le sport quand il fait très chaud si :

  • vous n’êtes pas entraîné
  • si votre condition physique n’est pas bonne (vous sortez d’un rhume ou d’une bronchite)
  • si vous êtes atteint de maladies chroniques (en particulier dans le cas d’atteintes cardiaques qui ne procurent aucun symptôme habituellement).

6. Du sport tout en protégeant sa peau

Qui dit soleil dit protection ! “Il faut faire attention à bien protéger sa peau : jamais d’activité sportive sans crème solaire, chapeau et lunettes de soleil”, rappelle Julie Ferrez. Vous pouvez aussi hydrater votre peau et vous rafraîchir en vous aspergeant le visage et la nuque.

7. Un équipement adapté quand il fait chaud

Oubliez les coupe-vent en nylon et toutes les matières qui captent et conservent la sueur et vous font perdre beaucoup d’eau. Le top : des matières légères et respirantes de couleur claires (le sombre attire les rayons du soleil) qui laissent s’évacuer la transpiration.

Merci à Julie Ferrez, coach minceur et bien-être, pour ses conseils. www.julieferrez.com/fr.

Episode caniculaire : rappel des conseils de prévention

Episode caniculaire : rappel des conseils de prévention

Alors qu’un épisode caniculaire est prévu pour le 24 juin 2019, sachez que si vous souhaitez vous renseigner, le ministère de la Santé a ouvert la plate-forme téléphonique « Canicule », accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe) de 9 heures à 19 heures.

 

Cela fait plus de quinze ans que chaque été, la canicule vient menacer les personnes âgées. Certes depuis 2003, on prend nos précautions, certes depuis 2003 (15.000 morts supplémentaires), chaque année l’Etat met en place le Plan national canicule (PNC) à partir du 1er juin mais malgré tout, à chaque fois, des anciens meurent par centaines…
 
Avec la multiplication des épisodes caniculaires, les Français commencent à connaitre les bons réflexes à adopter… Mais pour ceux qui souhaitent en savoir plus et recevoir de l’information, le ministère des Solidarités et de la Santé a ouvert la plate-forme téléphonique « Canicule », accessible au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe) de 9 heures à 19 heures. On vous explique tout !
 
En cas de malaise ou de coup de chaleur, les numéros d’urgence à contacter : 15 (SAMU) ; 18 (Pompiers) ou 112 (numéro d’urgence unique européen). Rappelons également que la carte de vigilance Météo-France permet de s’informer deux fois par jour de l’évolution des températures.
 
Pour rappel, sachez que le niveau de veille saisonnière du PNC a été activé le 1er juin dernier et sera automatiquement désactivé le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien.
 
Important : si ce n’est pas déjà fait, les publics vulnérables –seniors, personnes malades ou en situation de handicap– peuvent encore s’inscrire sur le fichier « Chalex », qui leur permet d’être contactés en cas de forte chaleur. Pour s’inscrire, il suffit d’appeler le 3975 (coût d’un appel local) ou de renvoyer un bulletin d’inscription, disponible en mairie d’arrondissement et dans les centres d’action sociale de la Ville de Paris.
 
Concernant les personnes âgées, il est notamment conseillé de boire au minimum l’équivalent de 8 verres par jour (soit 800 mL), l’idéal étant une consommation quotidienne de 13/14 verres. Si vous n’appréciez pas les eaux « natures », vous pouvez diversifier votre apport en consommant de l’eau avec du sirop, du thé frais, des soupes froides, et des aliments riches en eau (pastèque, fraises, tomates, concombres, sorbets, yaourts, …)
 
Le plan national canicule comporte 4 niveaux :
niveau 1 (vigilance météorologique verte) : « veille saisonnière » activé du 1er juin au 31 août ;
niveau 2 (vigilance météorologique jaune) : « avertissement chaleur », en cas de probabilité importante de passage en vigilance orange dans les jours qui suivent ;
niveau 3 (vigilance météorologique orange) : « alerte canicule », déclenchée par les préfets de département, en lien avec les Agences régionales de santé ;
niveau 4 (vigilance météorologique rouge) : « mobilisation maximale », en cas de canicule avérée intense et durable.

Comment nager en toute sécurité

Comment nager en toute sécurité

Les baignades estivales sont une source de plaisir et de détente, mais comportent également certains dangers. Révisez quelques règles de sécurité en matière de parasites, noyade, et infections pour diminuer les risques au maximum et protéger la santé de toute la famille.

 

© iStock

 

Par Elena Bizzotto – Santé magazine – Publié le 17 juin 2019

https://www.santemagazine.fr/beaute-forme/sport/activites-physiques-forme/comment-nager-en-toute-securite-420342

 

La natation peut être un excellent moyen de se rafraîchir pendant l’été. Et c’est un exercice sain, qui protège les articulations. Pourtant, il peut comporter des risques. Maladie, noyade, et infection peuvent nous tomber dessus sans crier gare. Avant de plonger dans l’eau cet été, apprenez à vous protéger, ainsi que tous les membres de votre famille.

Parasites

Si vous souffrez de diarrhée après être allé à la piscine, le coupable pourrait être un parasite appelé cryptosporidiose. Il est difficile de savoir à quel point l’eau des piscines publiques est propre, et ce parasite est difficile à éliminer, même avec du chlore.

Pour éviter ce risque, n’avalez pas l’eau dans les piscines ou dans les spas, et rappelez à vos enfants de ne pas le faire. Si vous enfants sont malades, évitez de les faire nager. Lavez-vous avec du savon avant et après la baignade.

Noyade

Apprendre à nager peut réduire le risque de noyade, mais ne l’élimine pas totalement. N’importe qui peut être submergé ou épuisé dans l’eau. La noyade est rapide et silencieuse, sans éclaboussures ni cris comme dans les films. Les personnes qui s’occupent d’un enfant dans l’eau doivent faire très attention.

Première règle : ne pas regarder son smartphone. Les enfants, ainsi que les personnes qui ne savent pas nager devraient rester à la portée d’un bras d’un adulte en cas de problème. Même les nageurs expérimentés ne doivent pas nager seuls. Apprenez les gestes de premier secours et portez un gilet de sauvetage sur un bateau, dans l’eau, et à proximité. Si vous nagez sur une plage et que le courant vous emporte, ne nagez pas directement vers la rive, mais parallèlement, pour sortir du courant sans vous épuiser.

Otite du baigneur

Cette otite est différente d’une infection typique de l’oreille, rappelle le site Consumer Reports. Elle est déclenchée par de l’eau contaminée emprisonnée dans le conduit auditif. Les symptômes comprennent des démangeaisons à l’intérieur de l’oreille, une rougeur ou une enflure, de la douleur si l’oreille est tirée ou pressée, et du pus qui s’écoule.

Pour l’éviter, gardez les oreilles sèches si possible, en utilisant un bonnet de bain ou des bouchons d’oreille en silicone. Séchez vos oreilles avec une serviette après la baignade. Si vous avez de l’eau dans une oreille, inclinez votre tête vers le bas et tirez votre oreille dans différentes directions pour la faire sortir.

L’amibe Naegleria fowleri

Dans des cas très rares, l’amibe d’eau douce Naegleria fowleri peut se développer dans des lacs, des étangs, des sources chaudes et dans des piscines mal entretenues. En contact avec un organisme humain, elle peut provoquer une maladie du système nerveux central appelée méningo-encéphalite amibienne primitive, qui est presque toujours mortelle.

Pour la prévenir, évitez de mettre votre tête sous l’eau dans les lacs ou les sources d’eau chaude. Si vous sautez dans l’eau ou nagez sous l’eau, pincez-vous le nez.

Pyramide alimentaire de la Nutrition Positive

Pyramide alimentaire de la Nutrition Positive

Par Anthony Berthou – Santé et nutrition – Posté le 21 Juin, 2019

http://www.sante-et-nutrition.com/la-pyramide-alimentaire-de-la-nutrition-positive/

 

Vous connaissez certainement le concept de la pyramide alimentaire. Il s’agit d’une représentation des recommandations nutritionnelles couramment utilisée depuis quelques décennies.
J’ai le plaisir de vous proposer la pyramide alimentaire de la Nutrition Positive, associant mes conseils nutritionnels et environnementaux.

Si vous souhaitez découvrir l’ensemble de mes conseils sous forme développée, voici un article présentant les principales clés nutritionnelles  pour optimiser votre santé.

Lire et télécharger la Pyramide alimentaire : Pyramide-alimentaire