Mincir dans l’eau avec la gym aquatique !

Mincir dans l’eau avec la gym aquatique !

Questions de forme – le 18 avril 2019

Crédit iStock

Comment mincir dans l’eau ? Avec la gym aquatique bien sûr ! AquaFusion, AquaYoga, AquaBike, AquaZumba…. Découvrez comment vous faire du bien dans l’eau, sur des rythmes endiablés et des chorégraphies spectaculaires !

AquaFusion / AquaWorks/ Aquacardiosculpt

Le principe :  Un maillot de bain sportif, une bouteille d’eau à proximité, prête pour un entraînement aquatique de folie ! Au menu, plein d’accessoires de remise en forme : des haltères en mousses, des élastiques, des mini palmes, des gants palmés et la fameuse frite… Sur des musiques pop rock du moment, le coach sportif vous guide et vous entraîne le cœur et les poumons.

On travaille quoi ? Le muscle profond de la sangle abdominale se renforce pour un effet ventre plat presque immédiat. Les bras, les épaules, le dos, l’intérieur des cuisses…

Résultat : Total body ! Le muscle profond de la sangle abdominale se renforce pour un effet ventre plat presque immédiat. Les bras, les épaules, le dos, l’intérieur des cuisses… Bref, tout votre corps vous dit merci.

AquaYoga

Le principe :  Immergée dans un bassin ou dans la mer, vous vous apprêtez à lâcher prise. En apesanteur. Le Professeur de yoga formé au yoga aquatique vous invite à respirer, à vous étirer, à méditer, à vous concentrer en flottaison.

On travaille quoi ? La capacité à se détendre ! Vous développez aussi votre résistance, votre équilibre et vos amplitudes articulaires. Antistress idéal.

Résultat : Vous êtes détendu comme jamais. Vous développez aussi votre résistance, votre équilibre et vos amplitudes articulaires. Jamais vous n’avez aussi bien respiré. Antistress idéal.

AquaBodyBike

Le principe :  Vous êtes plongée dans un bassin d’1m20 de profondeur. Le maillot de bain, les chaussons aquatiques aux pieds. Vous montez sur un vélo immergé dans l’eau. 3 minutes pour régler la hauteur de selle, la hauteur et la profondeur du guidon. Et go ! Vous pédalez selon la fréquence indiquée par le coach, installé sur son propre vélo à l’extérieur du bassin. Selon les chansons écoutées, le rythme, les positions et la cadence changent !

On travaille quoi ? Principalement, les cuisses ! Elles se musclent et se galbent sans gonfler, tout en améliorant notre résistance cardio. Au bout d’1 trimestre, on a vraiment remodelé sa silhouette. Pensez à bien vous équiper de chaussons !

Résultat : Des cuisses qui se musclent et qui se galbent sans gonfler, tout en améliorant le cardio. À raison de 2 séances par semaine, les capitons s’amenuisent dès la 6e semaine. Au bout d’un trimestre, on a vraiment remodelé sa silhouette, et l’énergie est décuplée.

AquaZumba

Le principe :  Immergée jusqu’à la poitrine. Vous allez bouger à 200 % ! En effet, un coch sportif formé à l’AquaZumba mettra un playlist de folie, mélange de rythmes latino, de salsa et de tcha-tcha…

On travaille quoi ? Mollets, arrière de cuisses et fessiers ! On est presque tout le temps sur la pointe des pieds, et pour danser en rythme dans l’eau, on dépense beaucoup d’énergie. En 2 séances par semaine, tout le corps s’affine en 2 mois.

Résultat : Mollets, arrière de cuisses et fessiers en prennent pour leur grade. On est presque tout le temps sur la pointe des pieds et, pour danser en rythme dans l’eau, il faut vraiment dépenser de l’énergie. Les bras et les épaules sont également bien sollicités. Avec 2 séances par semaine, tout le corps s’affine en 2 mois.

 

 

Une chaussure de running 100 % recyclable va voir le jour d’ici à 2021

Une chaussure de running 100 % recyclable va voir le jour d’ici à 2021


Cette chaussure de running 100 % recyclable sera disponible courant 2021 et aura une durée de vie quasi infinie.

La semelle et le reste de la chaussure sont fondus ensemble grâce à la chaleur. (Adidas)

D’ici deux ans, une chaussure de running 100 % recyclable va voir le jour. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Adidas, ce mercredi, à New York. Cette petite révolution pour le running écologique portera le nom de « Futurecraft Loop » et sera composée d’un unique matériau entièrement recyclable, le TPU (Polyuréthane thermoplastique). La marque aux trois bandes a également déclaré que la « Futurecraft Loop » sera conçue sans colle, qu’elle sera de « haute performance » et qu’elle aura une durée de vie quasi infinie du fait de son modèle de fabrication circulaire. Une paire trop usée pourra être rapportée en magasin, pour y être lavée, broyée, puis fondue afin d’en concevoir une nouvelle.

(Adidas)

(Adidas)

Une première génération de la « Futurecraft Loop » a déjà été distribuée à 200 influenceurs de différents pays, afin qu’ils la testent sur l’année 2019. Leurs retours serviront à l’amélioration de la version finale, prévue pour 2021. Dans le même temps, 11 millions de ces paires réalisées grâce à la technologie Parley vont être produites cette année.

Une nouvelle initiative signée Adidas x Parley

Depuis 2015, Adidas travaille avec la fondation « Parley For The Oceans », qui cherche à sensibiliser la population à la pollution plastique. Leur collaboration a depuis débouché sur différents modèles de baskets comme l’Adidas Ultra Boost, composée à 85 % de Parley Ocean Plastic, un textile fabriqué exclusivement à partir de plastique recyclé récupéré dans les océans. Les deux entités avaient aussi lancé une course contre la pollution plastique en juin 2017, appelé «Run for the Oceans».

 

Focus sur le Printemps des Séniors à Manduel

Focus sur le Printemps des Séniors à Manduel

L’AMGV était dignement représenté sur notre stand, lors de ce Forum santé des Séniors avec sur la photo : Bernadette Damour, Présidente, Denise Mellado, Chargé de la communication et Dominique Couffrant notre sophrologue préférée.

Au programme du vendredi 12 avril :

– 9h : Échanges avec l’association Gard Lozère Dépistage pour connaître les comportements à adopter pour la prévention du cancer.

– 10h15 : Rencontre avec un notaire : pour débuter, une présentation succincte des problématiques et des questions liées au vieillissement, au travers de deux thèmes :

Prévoir la transmission patrimoniale et prévoir l’incapacité.

  • Les questions de transmission de son vivant ou à cause mort et la protection du conjoint survivant fut donc abordés.
  • Les questions liées à sa propre incapacité ou celle d’un proche et les moyens qui permettent d’anticiper au mieux ces situations. Le deuxième temps de la table ronde était dédié à un jeu de questions/réponses avec les personnes présentes.

– 11h30 : atelier gym douce avec l’AMGV

14h : AGIR, Association Générale des Intervenants Retraités a animé une table ronde autour de la sécurité routière : L’état physique du conducteur et rappel de quelques points importants du code de la route.

– 15h : Découverte d’Ammy, réseau social sécurisé et facile d’accès pensé pour les seniors; doté de multifonctionnalités, gratuit, sans contenu publicitaire.

Supervisé par le Conseil Départemental du Gard, respectant vos données personnelles, son ambition est d’encourager les seniors gardois à avoir des activités, à sortir de chez eux et à créer ou entretenir des liens.

– 16h : Échanges avec une diététicienne de l’association Zambrocal affiliée à la Fédération Sport Pour Tous. L’alimentation combinée à l’activité physique joue un rôle clé pour préserver son capital santé. L’association s’engage dans le sport santé sur ordonnance avec un accompagnement nutritionnel à travers de sa section éveil O sens.

– 18h : La journée s’est terminée par une conférence. Elle a été animée par une psychologue de France Alzheimer, qui a abordé les aides aux aidants puis il a présenté les actions menées par l’association.

Voici le diaporama de cette manifestation :

Marathon de Paris : nos conseils pour bien choisir ses chaussures

Marathon de Paris : nos conseils pour bien choisir ses chaussures

Choisir une chaussure de running adaptée à son profil requiert la prise en compte de certains critères indispensables. Avant le Marathon de Paris, dimanche 14 avril 2019, on vous conseille.

Les chaussures, un allié de taille dans la course à la performance. (L’Equipe)

Pour pratiquer le running de manière efficace et sans danger, il faut se doter d’une paire de chaussures qui vous convient. Différents facteurs doivent être pris en compte. Si la taille et le confort jouent un rôle important, le type de foulée et la forme physique entrent également en compte. Dans tous les cas, la sécurité doit prendre le pas sur l’esthétique : même si vous êtes un coureur minimaliste… Les explications de notre spécialiste Nassima Chabouni (Brevet d’Etat d’éducateur sportif en athlétisme) pour trouver chaussure à votre pied.

La foulée : quel coureur suis-je ?

Il existe trois types de foulée en course à pied, soit trois façons de courir différentes. «On est dit “universel” lorsque l’on court normalement, c’est-à-dire sans particularité, “pronateur” quand les jambes rentrent vers l’intérieur (en “chasse-neige”) et “supinateur” quand on court quasiment sur l’extérieur des pieds et que l’on ronge la partie externe des chaussures», explique Benjamin Malaty, marathonien français.

Chaque chaussure est donc constituée de telle manière à s’adapter à la foulée de chacun et à “rééquilibrer” la position du pied grâce à des renforts présents en interne.

Lors des courses, les chaussures font la différence. (Hans Christiansson / Shutterst/D.R)


Choisir ses chaussures de course en fonction de sa morphologie et de sa corpulence

Les chaussures de running “femme” sont différentes des chaussures “homme”, tout simplement parce que leur morphologie diffère. Il faut également prendre en compte la corpulence. Généralement, on aura un classement en trois catégories pour les hommes : les – de 75 kilos, les 75-85 kilos et les + de 85 kilos. Chez les femmes : les + ou les – de 60 kilos.

Par exemple, si un homme pèse plus de 85 kilos et qu’il choisit une chaussure adaptée à un moins de 75 kilos, le risque est une usure prématurée de l’amorti et donc, un amorti qui finit par disparaître. Les articulations sont alors mises à rude épreuve, il n’y a plus de support pour absorber les chocs, d’où l’apparition de douleurs voire de blessures.

Enfin, il faut toujours prendre une pointure au-dessus de votre paire habituelle parce que lors de la course à pied, avec la chaleur et l’effort, le pied à tendance à gonfler et la voûte plantaire à s’écraser. Une fois vos chaussures enfilées pour votre pratique de la course à pied, n’oubliez pas de bien les entretenir.

Quelle est ma pratique de la course à pied ?

Différents éléments sont à prendre en compte pour définir sa pratique comme la fréquence et la durée des séances d’entraînement. Ainsi, on pourra déterminer si l’on est un coureur occasionnel, régulier ou intensif et quels sont nos besoins. Les chaussures de running doivent être adaptées aux courses que vous faîtes (5km, 10km, semi ou marathon) et donc à la quantité d’entraînement que cela nécessite.

Pour un coureur occasionnel, on recherchera en priorité le confort et l’amorti ; pour un coureur régulier, la stabilité entre aussi en compte alors que le dynamisme est crucial pour un coureur intensif. Enfin, le type de terrain sur lequel on court doit également être pris en compte : route, chemin ou pleine nature. Un coureur de 10km sur route n’aura pas les mêmes chaussures qu’un habitué du trail. Qu’importe votre niveau en course à pied, l’important est de bien se sentir dans ses baskets.